Au Bénin, la création artistique au service des droits des jeunes

Au Bénin, la création artistique au service des droits des jeunes

Jeunes, passionné·e·s, artistes slameur·euse·s, plasticiens, grapheurs, ils partagent la conviction que l’information est une clef pour améliorer la santé de reproduction des adolescent·e·s et jeunes. Quatre personnalités différentes, des expériences inédites, chacun·e maniant son art à perfection, elles et ils ont prêté leurs voix, leurs plumes, leurs crayons, leur inspiration et leur créativité pour soutenir la campagne #JeVeuxSavoir au Bénin. 

Cette activité est pilotée par le Scoutisme Béninois, avec le soutien de CeRADIS, du BACAR et d’Equipop.

Amagbegnon EKLU, slameur Voodoo, interprète, ambassadeur de la campagne Tolérance Zéro aux Mariages des enfants de Unicef Bénin
Intitulée ‘’OUN’DJLO’’ qui signifie en langue locale fon du Bénin « Je veux », la performance artistique de ce jeune artiste béninois met la musique, la poésie-slam et la chanson au service de l’urgence de sensibiliser les décideurs politico-religieux à la nécessité d’intégrer l’éducation complète à la sexualité dans le système éducatif, afin d’aider les jeunes à quitter le monde des dépendances subies pour l’univers des attitudes choisies, à cette époque de la digitalisation. 

« Quand l’adolescence frappe à nos portes, la lucidité́ nous pose un lapin ;
La rivière de la curiosité́ coule sans se poser de question, le chagrin impose son câlin… …Mesdames et messieurs les leaders religieux, le futur s’évapore sous nos yeux.
Nos enfants passent plus de temps à l’école, qu’à l’église, qu’à la maison, qu’à la mosquée ; N’est-il pas temps d’intégrer dans nos collèges et lycées, l’éducation complète à la sexualité́ »

Chanceline Gwladys MEVOWANOU, artiste slameuse et bloggeuse, activiste des droits des femmes 
A travers son œuvre elle raconte l’histoire d’une fille béninoise qui par manque d’une éducation sexuelle a contracté une grossesse précoce et a abandonné l’école. Elle voudrait montrer ce qu’aurait pu être la vie de cette fille si d’une éducation sexuelle elle avait bénéficié et montrer l’importance de l’Éducation Complète à la Sexualité.

« …Chez moi, encore des filles abandonnent l’école à cause d’une grossesse précoce
Sans éducation, comment peuvent-elles réaliser leurs rêves et devenir des créatrices de richesses ?  Nous ne voulons plus vivre dans l’ignorance 
Nous ne voulons plus êtres autrui pour nos propres corps 
Nous voulons faire des choix sains, être épanoui·e·s, éviter les IST 
Nous voulons savoir où trouver des infos et services sur la sexualité… »

Zoulkouflou BabaToundé LAWANI, artiste plasticien  
Son œuvre dénommée « La table des ami.e.s » est une table de jeu conseil. Il y a des cases numérotées et chaque case porte sur son verso un message conseil ou une question. Le choix du numéro est fait suite au chiffre obtenu après avoir lancé un dé. L’idée est de réunir les jeunes autour d’une activité ludique et édifiante sans jugement tout en promouvant une amitié entre les jeunes se retrouvant autour de la même table.

Gil MAVELY, peintre et dessinateur
Armé de ses pinceaux et de sa peinture, Gil a décidé de nous montrer sur un tableau les conséquences du manque d’informations. Pour cela, il met en avant le vécu de deux jeunes filles. L’une, épanouie, a eu la chance de recevoir une éducation en santé de reproduction. L’autre est fille-mère, elle a dû abandonner l’école suite à sa première grossesse. Ces deux réalités des jeunes mise en scène sur sa toile mettent en lumière la nécessité d’inclure l’éducation complète à la sexualité dans les curricula de formation.

Donner aux jeunes, sans restriction et sans stigmatisation, les informations pour faire des choix éclairés est une vision partagée par toute l’équipe Alliance Droits et Santé du Bénin et tous ces artistes qui se sont rendus disponibles pour contribuer à cette vision. #JeVeuxSavoir pour ma santé !